Cosmos : la DAO rejette la proposition 868 visant à modifier le paramètre d’inflation de l’ATOM

Lancée le 9 janvier par Skatelab, la proposition visant à réduire le taux d’inflation minimale de l’ATOM a finalement été rejetée par la DAO.
cosmos proposition 868 atom
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

La DAO de Cosmos rejette la proposition 868 :

  1. La DAO de Cosmos a voté contre la proposition 868, visant à réduire l'inflation minimale de l'ATOM de 7% à 0%.
  2. La proposition, introduite par le contributeur de Cosmos Stakelab, cherchait à atténuer les pressions inflationnistes sur le token ATOM.
  3. Malgré les avantages potentiels, des préoccupations ont été soulevées quant à l'impact de la réduction du taux d'inflation à zéro sur la sécurité du Hub.

La proposition 868 rejetée par la DAO de Cosmos

La DAO de Cosmos Hub a récemment voté contre la proposition 868, lancée il y a environ deux semaines. Cette proposition, introduite par l'utilisateur “Stakelab“, proposait de réduire l'inflation minimale de l'ATOM de 7% à 0%, avec pour objectif de contrôler les pressions inflationnistes, particulièrement dans les scénarios où une grande partie des tokens est liée (bonded) au réseau.

Cette démarche s'inscrivait dans un contexte plus large de débats sur la meilleure façon de gérer l'émission des tokens et l'inflation au sein de l'écosystème Cosmos.

La réduction de l'inflation minimale aurait eu des implications significatives, non seulement pour la valeur de l'ATOM, mais aussi pour la dynamique économique globale du réseau. En théorie, une inflation plus faible pourrait favoriser la stabilité du token, mais elle soulève également des questions sur la rémunération et la motivation des validateurs, essentiels à la sécurité et à la performance du réseau.

Les résultats du vote concernant la proposition 868

Le résultat du vote a révélé une division au sein de la communauté : 48,6% des validateurs ont voté contre la proposition, 25 % ont voté pour, tandis que le reste des votes sont répartis sur “VETO” et “Abstention“.

Cette opposition majoritaire reflète une prudence vis-à-vis des changements radicaux dans la politique monétaire du réseau. Parmi les opposants, des acteurs clés tels que Everstake et Cosmostation ont exprimé leurs réserves, soulignant l'importance de maintenir un équilibre entre inflation et sécurité.

Articles qui pourraient vous intéresser