Le compte officiel d’une ambassade chasse les airdrops crypto sur la plateforme X ?

L’ambassade d’Espagne en Bosnie-Herzégovine semble s’intéresser activement aux airdrops crypto sur X, soulevant des questions sur la sécurité de son compte.
ambassade espagne x airdrops crypto
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités
  1. Le compte officiel de l'ambassade d'Espagne en Bosnie-Herzégovine sur X a été repéré en train de demander des informations sur les airdrops et mises à jour de projets crypto.
  2. L'ambassade a notamment questionné les réseaux blockchain Jupiter et Dymension, ainsi que d'autres projets crypto, suscitant des spéculations sur une éventuelle compromission de son compte.
  3. Plusieurs commentaires en rapport avec la crypto ont été supprimés depuis, laissant 20 réponses sur X au moment de la publication.

Le compte officiel de l'ambassade d'Espagne en Bosnie-Herzégovine sur X a récemment suscité l'intérêt de la communauté crypto en envoyant des messages inattendus à plusieurs projets de cryptomonnaies. Les commentaires étaient centrés sur des demandes d'informations concernant les airdrops et les mises à jour, notamment auprès de projets tels que Jupiter, WEN et Dymension.

Interactions avec des projets crypto du compte de l'ambassade

Cette activité inhabituelle a déclenché des spéculations sur la sécurité du compte de l'ambassade. Au total, 41 commentaires liés à la crypto ont été envoyés depuis ce compte dans les dernières 24 heures, bien que de nombreux posts aient été supprimés par la suite.

Des questions ont notamment été posées sur des projets tels que De.Fi 2.0, Frame, Monad, Router Protocol, Phantom, SatoshiVM et StarHeroes. L'ambassade a même interagi avec des figures crypto connues, telles que le fondateur de Hex, Richard Heart.

Suppression de commentaires et sécurité du compte

L'ampleur de l'activité crypto du compte aurait conduit à la suppression de toutes les réponses du compte. L'incident a provoqué des réactions amusées de la part de la communauté X, mais il soulève également des inquiétudes quant à la sécurité des comptes officiels sur les plateformes sociales dans un contexte d'intérêt croissant pour les cryptomonnaies.

L'ambassade d'Espagne n'a pas confirmé si son compte avait été compromis, et aucun commentaire lié à la crypto n'avait été partagé avant le 29 janvier. Dans le contexte plus large de la sécurité des réseaux sociaux, cet incident rappelle le hack récent du compte X de la SEC à l'aide d'une attaque sim-swap.

Articles qui pourraient vous intéresser