Dubaï met la pression sur Binance avec de nouvelles demandes

Dubaï exige de Binance des informations supplémentaires sur sa structure légale et ses procédures d’audit.
Binance Dubai Regulation
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

L'Autorité de régulation des actifs virtuels (VARA) de Dubaï demande à Binance des informations supplémentaires sur sa structure légale et ses procédures d'audit. Les régulateurs de Dubaï cherchent à promouvoir l'innovation technologique liée aux cryptomonnaie sans notamment compromettre la sécurité des fonds des utilisateurs.

Suite à l'effondrement de la plateforme d'échange FTX, la VARA demande plus d'informations aux acteurs qui candidatent pour sa la licence crypto, dont Binance. Binance détient déjà la licence de produit minimum viable (MVP), mais aucune entreprise de crypto-monnaie n'a obtenu la licence permettant d'offrir l'intégralité de leurs services aux résidents de Dubaï. Les régulateurs mondiaux, dont la VARA, adoptent une position plus stricte envers les entreprises de crypto-monnaies, cherchant un équilibre entre innovation et protection des fonds des utilisateurs.

Le PDG de Binance, Changpeng Zhao (CZ), fait face à des problèmes juridiques aux États-Unis, et l'approche plus stricte de la VARA pourrait lui poser des problèmes supplémentaires. Binance a une structure légale complexe et des questions sont soulevées. La VARA demande davantage d'informations sur la structure de propriété de Binance et les procédures de son conseil d'administration, une demande similaire ayant été faite à d'autres plateformes d'échange opérant aux Émirats arabes unis.

Trouver votre prochain emploi dans le web3

Articles qui pourraient vous intéresser