Hong Kong souhaite instaurer une nouvelle licence pour les émetteurs de stablecoins

Les régulateurs de la région souhaitent que seuls les émetteurs de stablecoins détenteurs d’une licence “HKMA” puissent exercer leurs activités.
hong kong stablecoins
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Hong Kong s'ouvre aux stablecoins :

  • Hong Kong envisage d'exiger des licences pour les émetteurs de stablecoins.
  • Seuls les stablecoins émis par des entités licenciées pourront être proposés aux investisseurs de détail.
  • Un “sandbox” sera mis en place pour les parties intéressées à émettre des stablecoins à Hong Kong.

Une nouvelle licence pour les émetteurs de Stablecoins ?

Hong Kong, un centre financier majeur, propose une nouvelle réglementation pour les émetteurs de stablecoins.

Concrètement, cette réglementation imposerait aux émetteurs d’obtenir une licence “HKMA” et de satisfaire à des exigences strictes – notamment en termes de “présence de gestion locale” et de “mécanismes de stabilisation” – s’ils souhaitent offrir leurs services.

Les émetteurs devront, par exemple, démontrer qu'ils possèdent des réserves correspondant au moins à la quantité totale de stablecoins en circulation, afin de garantir que chaque unité de stablecoin est pleinement soutenue des devises fiduciaires.

Seules les pièces stables émises par des émetteurs agréés pourraient être proposées aux investisseurs particuliers

a déclaré le régulateur

Cette initiative, présentée dans un document de consultation conjointement publié par l'Autorité Monétaire de Hong Kong et le Bureau des Services Financiers et du Trésor, vise à renforcer le contrôle sur les stablecoins référencés aux monnaies fiduciaires.

Cette démarche s'inscrit dans un effort plus large pour encadrer le secteur des crypto-monnaies tout en favorisant l'innovation de cet écosystème.

Une proposition controversée

L'adoption de cette réglementation pourrait avoir des implications significatives pour le marché des crypto-monnaies à Hong Kong. D'une part, elle vise à protéger les investisseurs et à préserver la stabilité financière, tout en offrant un cadre clair pour les opérations des stablecoins.

Mais d'un autre côté, des préoccupations ont été soulevées quant à l'impact potentiel sur les stablecoins mondiaux déjà en circulation et sur l'activité globale des transactions cryptographiques à Hong Kong.

Hong Kong se prépare aux ETF Bitcoin Spot

Contrairement à la répression plus large de la Chine continentale sur le commerce et le minage de cryptomonnaies, Hong Kong accueille favorablement les entreprises de crypto. La ville a lancé un régime de licences pour les exchange, permettant aux détenteurs d’une licence d'offrir des services de trading au détail.

De plus, Hong Kong se prépare à accepter les demandes pour les fonds négociés en bourse (ETF) de crypto-monnaies, en publiant notamment des exigences selon lesquelles le régulateur “donnerait son feu vert aux ETF détenant plus de 10 % des avoirs en crypto.”

Pour le moment, aucun ETF Bitcoin au comptant n’a été accepté par la SEC.

Articles qui pourraient vous intéresser