Gemini accuse DCG d’avoir raté un paiement de 630 millions de dollars

Gemini navigue dans des négociations complexes avec Genesis et la société parente DCG suite à un paiement manqué de 630 millions de dollars.
gemini dcg paiement
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Dans un marché crypto déjà bien assez tumultueux, Genesis, une filiale du Digital Currency Group (DCG), se trouve dans une situation précaire suite à son dépôt de bilan au chapitre 11 et aux accusations de mauvaise gestion des fonds. Pour aggraver le problème, DCG a récemment manqué un paiement de 630 millions de dollars à Gemini, laissant penser à un potentiel défaut de paiement du géant DCG.

Selon les documents déposés au tribunal, Genesis doit plus de 3,5 milliards de dollars à ses 50 principaux créanciers, dont Gemini. Le processus de règlement de Genesis a été entaché de controverses dès le début.

Gemini et les frères Winklevoss prennent position

Le cofondateur de Gemini, Cameron Winklevoss, ne reste pas inactif face à ces événements. Il a publiquement critiqué le PDG de DCG, Barry Silbert, l'accusant de “tactiques de mauvaise foi“. Cela intervient dans la foulée de l'intention de Gemini de poursuivre Silbert et DCG pour le remboursement d'un prêt de 900 millions de dollars. La position ferme de la firme ajoute une couche de complexité aux conflits en cours autour de la faillite de Genesis et des allégations de la Commission américaine des valeurs mobilières (SEC) concernant la vente de titres non enregistrés via les programmes Earn de Gemini et DCG.

Genesis et DCG ont conclu un “accord de principe” avec les créanciers, et Genesis a soumis un règlement complet au tribunal des faillites en février. Les créanciers étaient censés percevoir 80% de l'argent qu'ils avaient perdu à cause de la faillite dans le cadre de l'accord de règlement initial. Cependant, les créanciers de Genesis ont augmenté leurs exigences quelques mois plus tard, ce qui a fait dérailler les plans de règlement initiaux.

Gemini de son côté, a préparé une nouvelle “Gemini Master Claim”, que l'exchange prévoit de déposer dans la journée. Le nouveau plan directeur vise à obtenir la restitution de plus de 1,1 milliard de dollars d'actifs numériques que Genesis n'a pas restitués à quelque 232 000 utilisateurs de Gemini Earn qui avaient des prêts actifs au 19 janvier 2023.

Genesis DCG

Un nouveau plan émerge

Malgré les tensions persistantes, Gemini a montré sa volonté de négocier, bien que disposant d'une option de repli. Si un accord satisfaisant ne peut être atteint avec DCG, Gemini, aux côtés d'autres parties, propose un plan de réorganisation modifié avec Genesis qui contourne l'approbation de DCG. Cette stratégie indique que Gemini est désireux de préserver sa position et la stabilité du marché des actifs numériques.

Prochaine étape : Une course contre la montre

Il y a un sentiment d'urgence, car les avocats de Genesis ont récemment déposé une demande auprès de la Cour de faillite du district sud de New York pour une extension du délai pour déposer leur plan du chapitre 11 et solliciter des acceptations. Si approuvé, ils auront jusqu'au 27 août pour soumettre un plan et jusqu'au 26 octobre pour que Gemini l'accepte. Cependant, la dette substantielle de Genesis continue de planer sur les procédures.

Articles qui pourraient vous intéresser