L’ancien responsable produit de Coinbase condamné à 2 ans de prison pour délit d’initié

Ishan Wahi reçoit une peine de prison de 2 ans pour avoir fourni des informations privilégiées à son frère, entraînant plus de 1 million de dollars de bénéfices dans le commerce de crypto.
opensea nate prison
Possédez ce bout d'histoire
Profitez de nombreux avantages en collectionnant nos actualités

Le département de la justice (DOJ) s'est récemment concentré sur les cas de délit d'initié liés à la crypto, signalant une préoccupation croissante dans l'industrie. Ishan Wahi, ancien responsable produit de la plateforme d'échange de crypto monnaies basée aux États-Unis, Coinbase, a été condamné à deux ans de prison après avoir plaidé coupable de délit d'initié. Ishan Wahi a fourni à son frère des informations privilégiées sur les prochains listings de crypto monnaies, entraînant plus de 1 million de dollars de profits tirés du trading basé sur ces données privilégiées. Il s'agit du deuxième cas de ce type que le DOJ a poursuivi.

Une série de cas de délit d'initié

Le premier cas de délit d'initié lié à la crypto concernait Nate Chastain, ancien responsable produit de la marketplace NFT OpenSea. Chastain a été reconnu coupable de blanchiment d'argent et de fraude électronique pour avoir utilisé des informations privilégiées sur les NFTs qui seraient mis en avant sur OpenSea pour effectuer des transactions rentables. Bien que Chastain n'ait pas encore été condamné, il encourt une peine maximale de 40 ans de prison.

opensea coupable

Le frère d'Ishan, Nikhil Wahi, a également été confronté à des conséquences juridiques. Il a plaidé coupable de conspiration en vue de commettre une fraude électronique en septembre et a été condamné à 10 mois de prison en janvier. Au départ, Ishan Wahi a plaidé non coupable et a tenté de se battre contre l'affaire. Cependant, il a changé son plaidoyer pour coupable en février, admettant deux chefs d'accusation de conspiration en vue de commettre une fraude électronique.

Les avocats d'Ishan Wahi espéraient une peine plus légère, demandant au maximum 10 mois de prison – la même peine que celle de son frère. Cependant, le juge a prononcé une peine de deux ans, ce qui reste nettement inférieur aux 60 ans maximum qu'il aurait pu encourir.

Articles qui pourraient vous intéresser